Noir & Sens

Projet de recherche

Noir & Sens :
revaloriser par brûlage superficiel les bois régionaux de qualité secondaire.

 

Téléchargez le rapport d'exécution

noir et sens financeurs

Brûler en surface le bois est une technique ancestrale qui permet d’augmenter la dureté du bois, le rendre hydrophobe, renforcer sa durabilité, sa résistance aux intempéries, modifier sa couleur… C’est un moyen rapide et économe de revaloriser les bois régionaux de qualité secondaire, notamment l’aubier de chêne, le peuplier et les pins, et d’améliorer la compétitivité des entreprises de transformation.

Or s’il existe des méthodes artisanales de brûlage (par exemple le shou-sugi-ban au Japon), il n’existe pas d’outil industriel de brûlage du bois en surface.

Le projet Noir&Sens a pour ambition de :

  • mettre au point un outil de brûlage industriel performant, flexible, fiable et à faible consommation énergétique,
  • identifier les marchés et produits sur lesquels les bois régionaux de qualité secondaire brûlés auront une valeur ajoutée suffisante pour être compétitifs,
  • créer par le design une ou plusieurs gammes de produits en bois régionaux de qualité secondaire brûlés qui auront un impact économique sensible,
  • diffuser cette machine, cette technique de valorisation des bois aux entreprises de transformation régionales et au-delà,
  • commercialiser des produits en bois régionaux revalorisés par cette technique de brûlage.

Noir & Sens : upgrade low quality regional woods by superficial burning.

Burning wood surface is an ancient technique that increases the hardness of the wood, making it hydrophobic, enhancing durability, weather resistance, changing its color ... This is a fast and efficient way to upgrade lower quality regional woods, especially the sapwood of oak, poplar and pine, and improve the competitiveness of the processing companies.

If there are craft burning methods (eg shou-sugi-ban in Japan), there are no industrial facilities for burning wood surface.

The Burnt Wood project aims :

  • to develop an industrial burning tool, reliable and energy efficient,
  • to identify markets and products where lower quality burnt regional woods will have sufficient added value to be competitive
  • to design one or more regional wood product ranges with burnt wood that will have a significant economic impact,
  • to disseminate this technique of transforming the wood for regional processors and beyond.

 

Contexte et objectifs de Noir & Sens

L’ensemble des pays européens et la France en particulier s’est fixé comme objectif la neutralité carbone en 2050. Pour atteindre cet objectif, il sera nécessaire d’être beaucoup plus sobre et économe, de réduire fortement la consommation énergétique, de développer très fortement les énergies renouvelables et d’utiliser les matériaux renouvelables en substitution du béton et de l’acier très énergivores. C’est pourquoi la récolte forestière devra être accrue tout en veillant à garder une gestion et environnementale de la forêt qui lui permettra de s’adapter au changement climatique et de garder sa résilience.

Aujourd’hui, pour augmenter la durée de vie des produits bois en extérieur, il est nécessaire de rajouter des produits chimiques souvent polluant et qui rendent difficile le recyclage.

L’utilisation de bois chauffé est très ancienne puisqu’elle remonte à la préhistoire où nos ancêtres brûlaient les pointes des pieux pour les rendre plus dures et en faire des outils et armes pour la chasse. Cette technique a aussi été utilisée par les agriculteurs de nombreux pays pour rendre imputrescibles les pointes des piquets, des clôtures ou des tuteurs des vignes. Cette technique était utilisée un peu partout dans le monde et notamment au Japon, pour la construction des maisons, sous le nom de Shou-sugi-ban. 

Lire la suite 

Bientôt disponible

Les ressources humaines mobilisées étaient constituées principalement des personnes citées chez les partenaires ci-dessus.

Ets Moreau et Fils : M. Rémy Brégea, PDG, pour mettre au point les prototypes de machines, son personnel pour produire les échantillons de bois,  réaliser les premiers brûlages manuels, les prototypes des nouveaux produits, apporter sa connaissance sur le matériau bois, le séchage, le brûlage.

En savoir plus

 

ITECH System : M. Gérard DUNEAU, PDG, et son équipe de techniciens pour réaliser les essais de traitement thermique en surface du bois qui ont permis de mettre au point et dimensionner le prototype de machine de brûlage, puis de le réaliser. Brûlage des échantillons avant envoi au FCBA pour analyse. Yves Bezault a alimenté la réflexion du groupe en idées concrètes et concepts techniques qui ont permis une grande créativité.

En savoir plus

 

Art In Progress : Mme Pia MONNIER-WOOD a fait une pré étude sur les domaines d’intérêt des bois traités thermiquement, une veille sur les marchés susceptibles d’utiliser les bois traités thermiquement, une étude sur les marchés potentiels et sur la compétitivité du procédé. Elle a proposé des nouveaux produits en bois traités thermiquement répondant aux attentes des clients, des Ets Moreau et a fait le lien avec le designer produit Laurent Corio. Pia Monnier-Wood a réalisé une veille permanente sur les tendances, les produits, les entreprises, les technologies de brûlage. Elle a co-animé le groupe et notamment la partie marchés et design produit. Jack Dolléans a apporté sa connaissance du marché et des produits du bâtiment pour définir une gamme de bardage en bois brûlé apportant une valeur ajoutée technique et esthétique.

En savoir plus

 

La Racine : Mme Tiphaine CHOUILLET a réalisé les études des marchés sur les produits et machines de brûlage. Laurent CORIO a proposé et dessiné des gammes de produits traités thermiquement en surface en bois régionaux qui correspondront aux savoir-faire de la scierie Moreau et aux attentes du marché, tout en permettant une valeur ajoutée forte.

En savoir plus

 

FCBA : Mme Emilie BOSSANE et les équipes de techniciens du Centre Technique ont caractérisé les qualités techniques des bois traités et évalué les effets induits par ce traitement. Les essais du FCBA ont été réalisés par plusieurs laboratoires et plus de 10 personnes sont intervenues pour Noir & Sens.

En savoir plus

 

Arbocentre (Maintenant FIBOIS Centre-Val de Loire) M. Eric de LA ROCHERE, délégué général d’Arbocentre, a assuré la coordination technique du projet ainsi que sa gestion administrative et financière. Il a suivi chacune des tâches pour qu’elles répondent bien aux objectifs finaux de valoriser les bois locaux et notamment l’aubier de chêne, par traitement thermique superficiel, réalisation d’un prototype d’outil  de traitement thermique, et diffusion des produits et des techniques de traitement thermique en surface par les partenaires.

Bientôt disponible

Bientôt disponible

Bientôt disponible

Bientôt disponible

Conclusion

Bientôt disponible